5 ans après Fukushima, sortons du nucléaire et accompagnons les travailleurs du nucléaire

Publié le par Europe Ecologie-Les Verts Grand Avignon

5 ans après Fukushima, sortons du nucléaire et accompagnons les travailleurs du nucléaire

5 ans après Fukushima, sortons du nucléaire
et accompagnons les travailleurs du nucléaire


5 ans après le 11 mars 2011, de l'eau est injectée en permanence pour refroidir les réacteurs de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi – dont des centaines de tonnes contaminées se déversent chaque jour dans la mer… La censure règne en maître au Japon et les autorités font silence sur les conséquences sanitaires gravissimes de cet accident.

Alors que le lobby nucléaire se veut rassurant, le risque d’accident nucléaire est concret et grandissant : aucune centrale n’est à l’abri d’un problème technique, d’une erreur humaine, d’un acte de terrorisme, d’un risque simique ou d’un événement climatique. En France, il est urgent d’arrêter les centrales nucléaires les plus anciennes (Fessenheim, Bugey et Tricastin) et d’abandonner les chantiers de l’EPR (projet de réacteur nucléaire de troisième génération de Flamanville, véritable fiasco industriel) et d’ITER (projet de réacteur expérimental international à fusion thermonucléaire à Cadarache).

Et pourtant… Le gouvernement a décidé début 2016 (sous réserve d’accord de l’ASN) la prolongation des centrales nucléaires, faisant ainsi courir encore plus de risques aux Européens et retardant le développement des énergies renouvelables. Cessons de financer une filière à haut risque qui produit des déchets dont la durée de vie impacte les générations futures...

Plus que jamais, et notamment après l’annonce d’Areva de supprimer 450 postes d'ici un an sur ses installations de la Drôme, dont le site de Tricastin, il est urgent d'associer la problématique sociale à celle du risque nucléaire.

EELV œuvre à la reconversion des travailleurs du nucléaire dans le cadre du démantélement souhaité des centrales et dans le secteur porteur des énergies renouvelables.

Cessons de continuer à financer une filière coûteuse et à hauts risques qui produit des déchets dont la durée de vie impacte les générations futures.

Anne-Isabelle Lacordaire, 07 81 14 61 34
Serge Marolleau, 06 83 07 17 70
porte-parole EELV du Vaucluse :
Pour les groupes locaux d’Europe Ecologie Les Verts du Vaucluse

5 ans après Fukushima, sortons du nucléaire et accompagnons les travailleurs du nucléaire

Commenter cet article