Donald Trump sacrifie l’intérêt général pour satisfaire les intérêts financiers de quelques uns.

Publié le par Europe Ecologie-Les Verts Grand Avignon

Retrait des États-Unis de l’Accord de Paris :

Donald Trump sacrifie l’intérêt général pour satisfaire

les intérêts financiers de quelques uns.

 

Donald Trump a donc décidé de sortir de l’Accord de Paris .

Il met en danger plusieurs générations d’êtres humains, à commencer dès à présent par sa propre population, sujette à des catastrophes naturelles de plus en plus fréquentes et intenses.

Ce retrait est une décision gravissime qui vient renforcer les craintes liées au dérèglement climatique. Selon le GIEC, nous sommes sur la trajectoire d’un réchauffement global de plus de 6 degrés d’ici à 2100, entraînant de graves conséquences : la France, notamment ses territoires ultra-marins, disparaîtrait en partie sous la montée des eaux, le réchauffement des villes pourrait dépasser les 8°C.

En France et en Europe, nous devons réhausser nos objectifs de réduction d’émission de gaz à effet de serre et revoir la loi de transition énergétique ainsi que nos engagements européens. Il faut sortir réellement des énergies fossiles, en mettant fin aux projets d’extraction pétrolière et minière, mettre en place une taxe carbone et déployer un plan d’action contre le méthane dans l’agriculture.

L’Union européenne pourrait déployer une coopération renforcée avec l’ensemble de la société civile américaine, entreprises, scientifiques, associations, afin qu’elle puisse accroître ses actions de lutte contre le changement climatique.

Depuis le début de cette campagne, c'est le troisième évènement qui remet l'écologie au cœur de la vie Politique.


 

Le 17, mai Nicolas Hulot est nommé Ministre de la Transition Écologique et Solidaire.

Le 22 mai 2017, les Suisses votent la sortie progressive du nucléaire à plus de 58%

Le 1 Juin, Donald Trump décide de sortir de l’Accord de Paris .


 

Ces trois évènements successifs et rapprochés en pleine campagne des législatives, sur des plans totalement différents nous démontrent combien l'écologie est une décision éminemment politique !

les Suisses nous montrent l'exemple, Nicolas Hulot dès son entrée au gouvernement invite les écologistes à le soutenir et maintenant nous sommes confrontés à une décision gravissime des états unis qui porte une grave atteinte à la lutte contre le dérèglement climatique.

Il me semble que c'est le moment pour les écologistes de se réveiller face à ces signaux !

Il n'est plus temps de compter sur la chance ou les autres !

Nous aurons bientôt un choix à faire qui orientera la politique de la France pour 5 ans.

Utilisons notre voix pour faire entendre la voix de l'écologie !


 

Jean Pierre Cervantes

Candidat EELV dans la première circonscription du Vaucluse

https://www.facebook.com/cervantes.jeanpierre/

Commenter cet article

Libioulle 02/06/2017 04:15

LE Pouvoir aux mains du monde de l'industrie chimique et agro alimentaire et du monde financier dans sa splendeur = OLGARCHIE MONDIALE ORGANISEE