Merci aux 1007 électeurs EELV !

Publié le par Europe Ecologie-Les Verts Grand Avignon

Communiqué à la presse.

 

Je voudrais remercier sincèrement les 1 007 électeurs qui ont voté au premier tour pour la liste que je conduisais dans la la 1er circonscription d’Avignon-Le Pontet-Morières.  

Mes remerciements vont aussi à tous ceux, militants, coopérateurs, sympathisants qui se sont engagés dans cette campagne. 

Elle fut courte et intense puisque, jusqu’au bout, nous avons milité et attendu une unité à gauche dans cette circonscription. Nous avions fait pour y parvenir nombre de propositions dont celle de tirer au sort un candidat sur la base d'une plate forme commune. Mais les intransigeances des uns et les opinions des autres sur leur potentiel propre score n’ont pas permis d’y parvenir. C’est un de nos grands regrets avant tout pour les électeurs de gauche qui étaient en droit d’en bénéficier pour ne pas morceler le résultat final de ce premier tour qui a vu s’affronter pas moins de 19 candidats sur cette circonscription ! Cest sans doute une des causes de notre score… 

Analyse du résultat local.

Le résultat final pour la première circonscription du Vaucluse Avignon-Le Pontet-Morières de 3,19 % pour EELV est honorable mais ne reflète ni l’accueil que nous avons reçu partout où nous avons pu diffuser notre message de mieux vivre ensemble, ni les enjeux ni les préoccupations légitimes pour l'avenir de l’espèce humaine.


Nous constatons que les deux autres candidats de sensibilité écologistes ou animalistes rassemblent 2,5 % des inscrits. Dans les 13 % que totalisent LFI, nous sommes en droit de déceler nombre d’écologistes. Ces scores, ajoutés à ceux de notre liste, nous laissent à penser que cette élection aura permis de faire évoluer la conscience écologique.  

Il reste néanmoins beaucoup à faire d’une part pour unifier ces différentes personnes et courants mais surtout pour rendre légitime le vote utile pour la cause écologiste comme une donnée centrale de la vie politique et démocratique de notre circonscription, de notre région et de notre pays.

Face à la vague LREM et à la dynamique LFI, EELV sur la ville d'Avignon fait donc un score respectable, à fortiori si on le compare à celui du PS dans une ville dont la Maire et la Députée sortante sont issues.  3,59 % à Avignon pour EELV et 4,89 % pour le PS alors que notre campagne a été faite avec des moyens très modestes et un strict respect de l’affichage, montrent que EELV représente une force politique équivalente au PS Avignonnais qui accuse là une lourde défaite, payant sans doute certains travers de sa politique vis à vis de ses partenaires. Ce n’est pas faute de l'avoir dit et d’alerter…

Malgré un léger recul, l’extrême droite reste trop forte à Avignon. Même si nous respectons la liberté de conscience de ceux qui ont voté pour nous, nous leur recommandons de voter pour Jean-François Cesarini de manière à empêcher la candidate FN dans notre circonscription de siéger au parlement. Nous formulons le vœux que, s’il est élu, le candidat LREM sera un député à l'écoute des citoyens de sa circonscription.

 L’abstention et l’absence de proportionnelle, toujours des obstacles pour l'expression démocratique.

Dans la 1ère circonscription, comme partout, c’est l’abstention (55,8%) qui est la grande gagnante de ce scrutin.  

La télévision, le média national préféré des Français, a joué son rôle à plein et ce sont au final, les candidats placés derrière une égérie nationale qui arrivent en tête. On a plus vu les portraits et plus entendu dans cette campagne les noms d’Emmanuel Macron, Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon, que ceux des futurs députés.

On doit faire remarquer que cette campagne s’est déroulée dans des conditions d’équité démocratique très douteuse : matraquage médiatique, ajouté à des sondages souvent orientés, non respect des règles d’affichages, distribution tardive, voire absence de distribution des professions de foi… tout cela questionne notre démocratie qui place, notons le, au second tour, des candidats qui représentent donc respectivement un peu moins de 15 % et 11% des électeurs inscrits ! C’est l’un des travers de notre système électoral qui reste incapable de refléter la diversité des opinions des français et nous le dénonçons.

D’ailleurs, nous profitons de cette occasion pour demander aux candidats de LREM, notamment à celui arrivé en tête à Avignon, de tout faire, comme l’a annoncé le Président de la République dans sa campagne, pour introduire - enfin - une représentation proportionnelle des voix exprimées afin de rétablir la confiance de français dans leurs institutions.

Enseignement national.

Au delà d'Avignon, on constate que les électeurs qui sont allés voter veulent donner au Président de la République nouvellement élu les moyens de mettre en œuvre sa politique en lui donnant une écrasante majorité. C’est une lourde responsabilité sur les épaules du Président comme pour les futurs députés de sa majorité. Le balancier de l’histoire a vite fait de revenir en boum rang !

Dans l’action à venir, nous espérons que la présence de Nicolas Hulot en tant que Ministre de la transition écologique et solidaire ne sera pas qu’un signe - fort et bien venu juste avant ce premier tour des législatives - Nous espérons que ce dernier sera à la hauteur de nos espérances. Sur cet aspect aussi, nous resterons vigilants !

 En conclusion.

Je voudrais adresser un remerciement tout particulier à Emmanuel Serafini, mon remplaçant, à Mouloud Rezouali, Président de mon comité de soutien, à Pauline Brunnengreber et Bernard Gilhodes, les deux co-directeurs de campagne et aussi mon épouse Céline Cuscusa présente à mes côtés tout au long de cette campagne.  

Merci aussi à Olivier Gros, Annie Dominique Rosenblatt, René Pelisson, Sylvie Fare, Marc et Noël Leonetti qui m'ont apporté leur soutien et une aide pour aller à la rencontre des Avignonnais.

Enfin merci à Michèle Rivasi qui a accepté d’être présidente d’honneur de mon comité de soutien

 

 Jean-Pierre Cervantes

Candidat EELV Avignon-Le Pontet-Morières

 

Commenter cet article